Retour à la page d'accueil
> 84 > Buoux > Roches et affleurements
Présentation
— Le plateau des Claparèdes, entaillé par les gorges de l'Aiguebrun, est composé d'une roche de couleur blanche formant des escarpements d'une centaine de mètres de hauteur.

— Des discontinuités horizontales s’observent dans le massif en relation avec les variations des dépôts sédimentaires entraînant une érosion différentielle bien visible dans le paysage (niveaux plus argileux en creux car plus sensibles à l’érosion).

— Des discontinuités verticales sont dues à des diaclases (pas de déplacement d’un compartiment par rapport à l’autre) qui prédécoupent le rocher et sont à l’origine de chutes de blocs se trouvant au pied des falaises de calcaire.

— La roche à patine blanche est  de couleur jaunâtre à la cassure. Elle est poreuse car formée d’une agglomération de grains calcaires. Ces grains sont principalement des fragments d’organismes difficiles à identifier : algues calcaires, bivalves (lamellibranches), coraux. La roche est donc un calcaire bioclastique ou biocalcarénite. L'association de faune fossile rencontrée dans ces roches d'âge Burdigalien caractérise un dépôt en milieu marin chaud et bien oxygéné.

— La fragmentation des restes d'organismes est contemporaine du dépôt : l’accumulation s’est faite dans un milieu marin agité par des courants.  Ces courants sont à l’origine des laminations obliques bien visibles dans les parois rocheuses qui dominent les vallons.

— Certains niveaux sont plus riches en argile et ont pu conserver des traces d’activité biologique (piste  ou terrier).
Pistes pédagogiques
Accès
Localiser avec Google Maps
Carte géologique
• 06/2016 • Les auteurs • Les sources documentaires Aide
 Page précédente  Haut de page  Page suivante