Retour à la page d'accueil
> 05 > Col de la Pousterle > Pistes pédagogiques
Présentation
Plusieurs approches sont envisageables :
1ère approche : Les géologues pensent que les Alpes sont une chaîne de montagnes née de la collision entre deux continents. Ils pensent aussi que la zone Briançonnaise est actuellement soumise à une extension.
Objectif du travail : Rechercher, sur le terrain, des témoins de ces deux phases tectoniques (collision, extension).

1 - Observation de la faille de la Pousterle - identification de son caractère « extensif » (de part et d’autre de la faille, les quartzites du Trias inférieur se retrouvent au même niveau que les calcschistes du Crétacé supérieur)
2 - Montée vers le col d’Anon et observation du panorama en direction de la Tête d’Oréac - recherche de la faille normale de la Pousterle dans le paysage, des terrains du Crétacé et du Trias : la faille de la Pousterle est une faille normale parmi d’autres, témoignant d’une extension)
- chevauchement du Trias briançonnais sur l’Eocène sub-briançonnais : marqueur de la collision post-éocène.
3 - Montée au col de la Pousterle et panorama vers la Tête d’Amont - recherche des marqueurs précédents (chevauchement, failles normales), avec en plus un autre marqueur de la collision (pli anticlinal)
4 - Bilan : reconstitution de l’histoire de la région à l’aide de 4 schémas

2ème approche : Dans les Alpes françaises, on retrouve certaines structures géologiques identiques à elles-mêmes selon un axe nord / sud. Au cours du temps, l’érosion fait son travail et isole des unités qui étaient autrefois en continuité.
Objectif du travail : A partir des observations réalisées au cours des deux premiers arrêts (panorama de la Tête d’Oréac et faille de la Pousterle), montrer qu’il y avait continuité avec le panorama observé au col de la Pousterle (panorama de la Tête d’Amont).

1- Montée vers le col d’Anon et observation du panorama en direction de la Tête d’Oréac - observation du panorama en direction de la Tête d’Oréac,
- identification des terrains et de la géométrie des structures (chevauchement du Briançonnais sur le Sub-Briançonnais, failles normales) et de leur orientation
2 - Observation de la faille de la Pousterle - identification de son caractère « extensif » (de part et d’autre de la faille, les quartzites du Trias inférieur se retrouvent au même niveau que les calcschistes du Crétacé supérieur)
3- Montée au col de la Pousterle et panorama vers la Tête d’Amont - observation du panorama en direction de la Tête d’Amont,
- description de la géométrie des structures observées et comparaison avec les observations précédentes
4 - Bilan : reconstitution de l’histoire de la région à l’aide de 4 schémas
Accès
Localiser avec Google Maps
Carte géologique
• 10/2017 • Les auteurs • Les sources documentaires Aide
 Page précédente  Haut de page  Page suivante