Retour à la page d'accueil

Présentation de l'affleurement
Métagabbros du Chenaillet (C4)
— En montant vers le sommet du Chenaillet, le sentier traverse d'abord un ensemble de roches grenues avec des minéraux bien visibles. Ce sont des métagabbros semblables à ceux des affleurements C2 et C10. Ils peuvent présenter de légères variations de composition minéralogique mais ils ont tous le même âge: 198 Ma (Jurassique basal) par la méthode Sm-Nd.
Echantillon C4 (Gabbro très faiblement métamorphisé). Les pyroxènes (bruns, éclat métallique) sont entourés d'une auréole de hornblende (hb) (sombre). Leur contour paraît donc plus diffus. L'apparition de la hornblende correspond à un métamorphisme hydrothermal (hydratation, basse pression, haute température) peu intense.
Lame mince d'un métagabbro de type C4 (LPA)
— Les relations géométriques entre minéraux sont compatibles avec la réaction: Feldspath plagioclase + Clinopyroxène + H2O => Hornblende (amphibole)

Remarque : Lorsque les pyroxènes sont totalement déstabilisés, il ne reste dans la roche que de la hornblende et du feldspath; la roche s'appelle une amphibolite.

Voir aussi C3 et C5
Secteur Queyras
Secteur Viso
Secteur Dora Maira
Carte géologique
Localiser avec Google Maps
• 12/2007• Les auteurs • Les sources documentaires AideLexique
 Page précédente  Haut de page  Page suivante