Retour à la page d'accueil
> 05 > Gorges du Guil > Géologie et l'Homme : le "marbre" de Guillestre
Présentation
— Ce calcaire doit son appellation de « marbre » aux carriers qui apprécient ses qualités esthétiques et son aptitude à acquérir un beau poli. La roche est actuellement extraite de la carrière de Guillestre pour des parements, dallages, mobilier destiné à des lieux touristiques (bancs, tables, fontaines), objets décoratifs (piliers, sculptures) mais aussi pour la restauration des monuments historiques du département.
De petites carrières ont été ouvertes pour extraire la pierre de taille nécessaire à la construction d’édifices et monuments dans les villages (église et carrière de Saint-Crépin) ou le département (cathédrale de Gap construite avec des pierres venant de la carrière de Pra-Reboul, commune de la Roche-de-Rame).

— La roche exploitée à Guillestre est un calcaire pélagique d’âge Jurassique supérieur ainsi qu’en témoignent les nombreux niveaux riches en restes de céphalopodes (rostres de bélemnites, aptycus, moulages d’ammonites plus ou moins déformés). La présence de niveaux enrichis en argiles rouges indique une formation dans des conditions vraisemblablement oxydantes (courants marins à grande profondeur). Différentes hypothèses sont émises pour expliquer l’hétérogénéité des niveaux (secousses sismiques à l’origine d’écroulements gravitaires de matériel calcaire dans des zones plus riches en argiles rouges, compaction différentielle de niveaux plus ou moins indurés, déplacements des organismes par des courants,…).
Accès
Localiser avec Google Maps
Carte géologique
• 10/2014 • Les auteurs • Les sources documentaires Aide
 Page précédente  Haut de page  Page suivante