Retour à la page d'accueil
> 05 > Boscodon > Formation du cône de déjection : Érosion et transport
Présentation
— L’édification d’un cône de déjection au débouché d’un torrent met en jeu des phénomènes d’érosion, de transport et de sédimentation :
Érosion : L’érosion affecte principalement le bassin de réception situé en amont. Là, les précipitations (pluie, neige), les variations de température, l’absence de couvert végétal, le tracé de pistes pour des engins sont  autant de facteurs d’érosion agissant sur les roches présentes à l’affleurement. Les roches solubles (gypse), les roches hétérogènes (déformations, litages) sont plus sensibles à l’érosion que des roches massives. Sous l’effet de la gravité des blocs s’écroulent au pied des parois rocheuses. La lecture de paysage depuis le belvédère de Bragousse permet d’illustrer l’érosion différentielle à l’origine du panorama observé.
— Transport : Le transport des matériaux vers l’aval se fait dans le chenal d’écoulement fortement incliné et généralement étroit. Un étranglement du torrent est à l'origine de l'amplification du débit en période de crue.  Les blocs écroulés au pied des parois sont déplacés lors d’épisodes pluvieux exceptionnels : la taille des éléments transportés dépend de la vitesse du courant et de la charge en particules du fluide. Un torrent riche en boue transporte des blocs énormes tandis qu’un cours d’eau limpide ne transporte que de fines particules. Des études en laboratoire ont mis en évidence les corrélations entre la vitesse du courant et taille des particules déplacées (diagramme de Hjulström). Au confluent entre les torrents de Bragousse (à droite, eau limpide serpentant entre des sédiments grossiers gris) et de l’Infernet (à gauche, cours d’eau boueux entre des terrasses constituées de blocs, graviers, sables et d’argiles) la différence d’épaisseur des banquettes sédimentaires est la conséquence de leurs charges différentes en matériaux. L’eau, le sable et les blocs transportés érodent le  chenal d’écoulement ; rochers polis, creusement d’une gorge et déstabilisation des constructions.
— Sédimentation : voir plus d'informations sur la sédimentation

Plus d'informations sur la sédimentation
Accès
Localiser avec Google Maps
Carte géologique
• 01/2016 • Les auteurs • Les sources documentaires Aide
 Page précédente  Haut de page  Page suivante