Retour à la page d'accueil
> 05 > Boscodon > Cadre géologique du bassin versant
Présentation
— À l’aval du bassin versant, le substratum est constitué par les «terres noires» du Jurassique moyen qui affleurent sur les rivages de la retenue de Serre-Ponçon. Ces roches sont bien visibles le long de la piste forestière conduisant au confluent des torrents de l’Infernet et de Bragousse ainsi qu’au niveau du pont du Marquisat.
Ces terrains forment des alternances de bancs marneux et calcaires. Les marnes s’effritent facilement tandis que les calcaires plus indurés résistent mieux à l’érosion. Ces roches sont très déformées (aspect schisteux, pendage). Les déformations se manifestent aussi par des exsudations de calcite qui forment de gros nodules en forme d’amandes ainsi que des nombreux filons à contours sinueux. De tels filons sont bien visibles sur les calcaires polis par le torrent sous le pont du Marquisat.

Les blocs et graviers trouvés dans le lit des torrents renseignent sur la nature des roches qui affleurent dans leur partie  amont. Certaines roches sont faciles à reconnaître :

• Le gypse, bien reconnaissable à sa couleur blanche, les cristaux sont rayables à l’ongle ;
• Les cargneules, ce sont des roches d’aspect bréchique caractéristiques des soubassements des nappes tectoniques de la chaîne des Alpes. Des éléments anguleux gris (calcaires dolomitiques) sont réunis par une trame calcaire de couleur jaunâtre. Ces roches sensibles à l’érosion donnent naissance à des paysages ruiniformes avec des reliefs en forme de clochetons. Un panneau explicatif illustre la formation de ces reliefs. Ces roches faciles à tailler ont été utilisées pour construire l’abbaye de Boscodon.
• Les calcaires noduleux roses du Jurassique supérieur, connus localement sous le nom de « marbre de Guillestre » en raison de leur qualité ornementale.
• Des brèches de différentes couleurs voisinent avec différents calcaires du jurassique, seules les roches les plus résistantes sont bien conservées, les calcaires marneux, les « terres noires » affectées d’une schistosité se fragmentent très rapidement et donnent des sédiments plus fins. Saurez-vous les retrouver sur la photographie.

Les panneaux explicatifs installés par l’Office National des Forêts (ONF) permettent de repérer d’où viennent les roches trouvées dans le torrent : calcaires sombres du Lias (Jurassique inférieur), gypse et cargneules du Keuper (Trias supérieur)  marquent le chevauchement des terrains du Jurassique inférieur sur les marnes sombres de l’Oxfordien (base du Jurassique supérieur)  .
Accès
Localiser avec Google Maps
Carte géologique
• 01/2016 • Les auteurs • Les sources documentaires Aide
 Page précédente  Haut de page  Page suivante