Retour à la page d'accueil
Présentation
— La montagne de Céüse culmine à 2016m d’altitude. Une corniche de calcaires massifs (50 m d’épaisseur) d’âge Jurassique supérieur (faciès tithonique), borde une magnifique cuvette structurale.
Cette cuvette correspond à un remarquable synclinal perché appartenant avec d'autres (synclinaux de Saint-Genis, Aujour-Selles, …) à l’ensemble du Bochaine méridional et des Baronnies orientales.

— La déformation des calcaires de cette cuvette résulte de l’interaction de 2 synclinaux orientés perpendiculairement :
- L’un, très ouvert est à axe E-W. Les calcaires tithoniens constituent le sommet de Céüse (à l’est) et la crête opposée ;
- L’autre plus fermé, est à axe N-S. Déversé vers le nord, il détermine la forme générale de la montagne de Céüse.
Sous la bordure occidentale de la corniche de calcaires du Jurassique supérieur (Tithonien) à la base des calcaires du Kimméridgien, les terres noires (Callovien-Oxfordien) sont disloquées par l’important chevauchement de Céüse (axe N-S et fortement incliné vers l’Est). Le chevauchement se prolonge largement vers le sud (chevauchement de la Saulce) et rejoint le système des «écailles de Digne».
Localiser avec Google Maps
Carte géologique
• 01/2013 • Les auteurs • Les sources documentaires Aide
 Page précédente  Haut de page  Page suivante